Sortie du jeudi 18 octobre - DOUDEVILLE - 120km et une très bonne ambiance.

Dimanche 30 septembre - Les virades de l'espoir

En 1965, vaincre la Mucoviscidose a été créée par des parents d'enfants malades et des soignants. Reconnue d'utilité publique, elle compte aujourd'hui 8.OOO adhérents et est soutenue par plus de 85.000 donateurs et de nombreux partenaires.

Un grand merci aux participants.

OLERON

Par Brigitte

Mi septembre, motivés par une fin de saison estivale encore largement baignée de soleil, nous choisissons Philippe et moi, d’aller passer quelques jours à la découverte d’Oléron.

Me voilà donc en selle, au départ de chez moi, direction Royan par la côte. Objectif du jour Talmont, par un joli parcours aux paysages variés, vallonné, clairsemé de vignes richement chargées de grappes blondes (terroir du pineau oblige). En chemin, agréable surprise, je retrouve un paysage semblable à m’y méprendre à Tancarville bas avec ses falaises blanches et ses vastes étendues sauvages !

La mer, bien qu’invisible , révèle sa présence par ses effluves  d’iode. Je rallie Talmont en fin d’après midi, je découvre une charmante petite enclave aux rues pavées de grosses pierres (voilà sans doute la raison de l’interdiction aux vélos pour le confort de tous en pleine saison touristique !). Peu de visiteurs à cette époque, pas de souci pour la cycliste !

L’église trappue de Talmont domine l’océan, protégée par une ceinture de murs de pierre qui épouse parfaitement la roche depuis la mer en contrebas. Au loin j’aperçois des cabanes de pêcheurs au carrelet de couleur  pastel,  et leurs filets carrés si caractéristiques, en arrière- plan des falaises crayeuses qui reflètent les rayons du soleil couchant.

La lumière dorée du crépuscule, la douceur ambiante, le doux clapotis de la marée montante, confèrent à cette petite bourgade perdue dans les marais mais vaillamment protégée par des murets de pierre, une atmosphère toute empreinte de quiétude et de sécurité.

Après s’être rejoints avec Philippe, direction Oléron où nous choisissons comme point de chute la côte ouest en bord de mer, La Perroche pour les connaisseurs. Excellent choix en toute partialité car les plages y sont magnifiques à tous points de vue.

Le lendemain, je file vers Saint pierre d’Oléron, puis je choisis de traverser l’île ( taille de l’ile ; 30 km X 6km) d’ouest en est pour découvrir les parcs ostréicoles des marais de l’éguille et rallier Boyardville.  Vision singulière que ces larges espaces de lande desséchée et battue par les vents, entièrement  sauvages, dénudés, seulement percés ça et là de bassins rectangulaires soigneusement entretenus et nettoyés de leur vase.

Attention, les routes qui desservent ce véritable labyrinthe sont très dégradées, pneus fragiles s’abstenir ! Une autre ballade nous emmènera vers le phare de Chassiron au nord de l’île et ses 224 marches en colimaçon, dépaysement garanti au sommet !

Le Château d’Oléron au sud est, avec sa route côtière qui dessert tout un dédale de chenaux a su conserver le charme coloré des cabanes ostréicoles, largement reconverties en ateliers artisanaux. Face à ces cabanes, les parcs à huitre de la côte Est.

Je profite encore de ma présence dans la région pour rallier Brouage et Fouras par le pont viaduc. (bon, pas le truc le plus fun à vélo, le viaduc de l’île d’Oléron, je dois reconnaître !)

Fouras abrite une majestueuse  forteresse de style Vauban. Quant à Brouage, j’ai adoré cet endroit avec ses remparts cossus et ses rues pavées. Cette ancienne capitale du sel, au moyen âge, s’abritait au fond du « plus beau havre de France » ! Le navigateur Samuel de Champlain, né à Brouage, partit d’Honfleur en 1608 et fonda Québec !

J’espère sincèrement  que mon récit vous donnera envie d’y aller voir par vous-même !

Brigitte

Les grandes sorties 130km -  Jeudi 6 septembre 2018

La route du fromage

Ludo et Jean-Pierre nous partons pour la route des fromages organisée par le cyclo club de Beuzeville. 280 cyclos 160km et une allure vive pour rallier Camembert Livarot et Pont L'évêque sous le soleil de Normandie. Une belle journée !

 

Simon VITIELLO

Fin août, petite reprise avec la sortie du jeudi matin.

Photos : Philippe HAMEL

Profitant d'une semaine de congés au pied du Ventoux, je me suis fixé pour objectif de boucler les 6 BPF (et 2 BCN) du Comtat Venaissin et un en bonus de la Drôme. Chose faite en trois sorties aux profils différents mais superbes même si la canicule a été difficile en fin de matinée à chaque fois (plus de 38°) : Gordes, Roussillon, Pernes les Fontaines, Brantes, le Ventoux, Vaison la Romaine et le bonus à Montbrun les Bains.

 

La suite des vacances se passe à Barcelonnette où dès l'arrivée je prends le départ de la cyclo "les 3 cols" par les cols d'Allos, des Champs et de la Cayolle, un triplé de sommets à plus de 2000m chacun. Je finis occis et trempé par un orage monstre à la fin mais heureux d'avoir bouclé ces 122 bornes de haute montagne. Mon objectif du séjour est de valider le brevet cyclotourisme des 7 cols de l'Ubaye, il faudra donner des coups de pédales dans de bonnes rampes parfois à 14% pour y arriver durant ces vacances et décrocher le diplôme pour l'honneur ! Je vous recommande cette région superbe pour tous les goûts, bien évidemment pour le vélo (mais aussi les papilles !!). Au passage également 3 BPF (et 1 BCN) validés dans cette contrée bien loin de notre Normandie : col d'Allos, de la Cayolle et Seyne les Alpes.

 

 

A bientôt

 

Simon

logo actm.jpg
Image JPG 115.2 KB